Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2016 > De la lutte des classes à la lutte des places

De la lutte des classes à la lutte des places

Autrefois, il y avait une certaine fierté à se revendiquer du « milieu ouvrier », du « milieu populaire ». En face, le patron était facile à identifier. Lire la société́ comme une lutte entre deux classes sociales était une paire de lunettes qui permettait de comprendre des situations de vie et de mener des actions collectives.
Mais depuis une trentaine d’années, les repères se sont brouillés. Les patrons ne sont plus toujours identifiables, la classe moyenne s’est installée, la responsabilité́ individuelle s’est accentuée et une concurrence généralisée entre personnes s’est établie. Chacun-e semble maintenant lutter seul-e pour garder sa place, une place. Dans un tel contexte, la grille de lecture des rapports de classes semble bien peu pertinente. Qu’en est-il ?
Laetitia Godfroid, formatrice permanente au Cefoc, propose de se frotter au concept de « classes sociales » pour comprendre ce qu’il sous-tend. Elle aborde la façon dont la société en est peu à peu arrivée à une lutte du « chacun pour soi », en remettant au goût du jour la grille de lecture des classes sociales.

WE Solidaire toi-même !

Du 21 avril 09:30 au 22 avril 16:30

Lieu : La Marlagne à Wépion (Namur)

WE Solidaire toi-même !